Posts Tagged ‘cernes’

UN PETIT CLIN D’ŒIL!

nlle image contour des yeux 

LES YEUX, LEURS ATOUTS, LEUR ÉTINCELLE ET… LEURS CONTOURS  SONT  LE  REFLET DE NOTRE BIEN ÊTRE OU DE NOTRE MAL ÊTRE

Au moindre coup de fatigue ou de stress, le regard se creuse. Et avec le temps, le repos et la détente ne suffisent plus à retrouver un visage éclatant. Pauvre en collagène, en élastine et en cellules adipeuses, le contour de l’œil est en effet la première zone à révéler les signes de l’âge.

Pour combattre les altérations du contour de l’œil  et choisir les soins adaptés ; Il faut comprendre à la fois la physiologie et la pathologie de cette région du visage particulièrement fragile et vulnérable.
Cernes, poches, rides… les menaces autour du contour des yeux ne manquent pas.
En cause : une fragilité naturelle qui exige l’adoption de gestes et de soins spécifiques.
Les paupières forment un ensemble appelé « cutanéo-muqueux » dont la structure rigide est essentiellement de nature fibreuse (collagène 1 et 3 et élastine), ce qui permet de maintenir la paupière tendue.Le collagène 1 étant le collagène de la résistance et le collagène 3 celui de l’hydratation et de la fermeté. L élastine elle, amenant l’ élasticité

4 GRANDES CAUSES  RESPONSABLES DE CETTE FRAGILITÉ
1-Une épaisseur cutanée réduite La peau des paupières et du contour de l’œil est très fine.L’épiderme de cette zone y est plus fin que partout ailleurs :0,04mm d’épaisseur, contre 1mm pour le visage et 1,6mm pour les paumes et les plantes des pieds.
Le derme également est très peu épais et représente 0,5 mm, contre 1 à 4 mm pour le reste du corps.
2-Une résistance sous-cutanée insuffisante par absence de cellules adipeuses Pas de graisse dans cette zone ni de glandes sébacées.
3-Une zone en perpétuel mouvement La peau du contour de l’œil est très sollicitée : la paupière est en mouvement à chacune de nos expressions et bat environ 10.000 fois par jour afin d’assurer une hydratation permanente à la cornée.
4-Une mobilité qui engendre une grande fragilité Pour permettre cette extrême mobilité, le tissu conjonctif du contour de l’œil est très élastique et plus lâche qu’à tout autre endroit du corps. C’est cette laxité propre aux paupières et au contour de l’œil qui est à l’origine de la fragilité de cette zone et de son absence de résistance aux agressions d’origine externe (pesanteur, soleil, produits irritants) et interne (épanchements lymphatiques, faiblesses de la micro circulation sous-cutanée).

LES ALTÉRATIONS DU CONTOUR DE L’ŒIL
Les altérations du contour de l’œil sont nombreuses et très différenciées. Elles sont au nombre de quatre : les rides, les poches, les cernes et la fatigue (paupière rouge)leurs bastions peuvent être aussi communs ou de localisation diverses
En résumé, avec l’âge, le tissu conjonctif perd son volume et sa densité, les rides se creusent et la micro circulation lymphatique et sanguine est plus ralentie.
Sous l’action de la pesanteur, les tissus se relâchent encore et créent un œdème : ce sont les poches sous les yeux.
1-Les rides
les rides du sourire (patte d’oie) : rides d’expression, horizontales et obliques, qui partent du coin extérieur de l’œil vers les oreilles.
les rides du lion : elles sont verticales, situées entre les sourcils. Elles engendrent généralement un regard sévère.
les ridules fines de la paupière inférieure, généralement horizontales, dues à l‘action du muscle orbiculaire
 • Les premières ridules d’expression
Elles surviennent à l’angle externe de l’œil et forment les rides de la patte d’oie ce sont les toutes premières marques du vieillissement intrinsèque et
• Les premières vraies rides
Elles apparaissent tout d’abord sous l’ œil et sont la conséquence naturelle de la pesanteur. Le derme des paupières, s’affaisse progressivement
• Les rides très marquées
Elles s’ajoutent aux précédentes et sont à la fois à l’ angle externe de l’ œil et sous l’ œil.Elles sont la conséquence du vieillissement intrinsèque conjugué au vieillissement d’origine externe (soleil, radicaux libres…).
Les fibres de collagène (le collagène de la résistance cutanée) et  le collagène III (le collagène de l’hydratation et de la fermeté) s’amenuisent.
Si la patte d’oie est allongée jusqu’au niveau des joues on traitera les joues elles mêmes avec un antirides visage
Seule la zone péri oculaire sera traitée avec le « spécial contour des yeux
2 – Les poches
Par ailleurs, avec l’âge, le réseau circulatoire lymphatique (à l’origine des poches de sénescence) et la micro circulation sanguine (à l’origine des cernes) fonctionnent au ralentit. Le drainage naturel devient peu à peu insuffisant
Les poches de sénescence
Elles sont le résultat d’un affaissement progressif des tissus de soutien de la peau sous l’influence du vieillissement cutané.
L’œdème responsable du gonflement de la paupière inférieure ou « poche sous les yeux » a des origines multiples, il existe des causes banales comme le manque de sommeil, les excès alimentaires, l’alcool, le tabac, dont on connaît l’influence néfaste sur la micro circulation veineuse et lymphatique, mais aussi l’utilisation de cosmétiques mal adaptés.
Par exemple, certains corps gras contenus dans des produits de soin ou de démaquillage pour le visage et utilisés sur les yeux peuvent favoriser le gonflement des tissus sous-cutanés ; d’où l importance du choix de produits spécifiques aux yeux qui eux, sont formulés sans corps gras dans le but d éviter cet inconvénient.
3 – Les cernes
La micro circulation sanguine de la paupière inférieure, par ailleurs fortement vascularisée, devient moins performante avec l’âge : les parois des capillaires sanguins, essentiellement composés de collagène, deviennent plus lâches, et leur distension favorise alors la « stase veineuse », phénomène qui bloque le sang de la circulation dite « de retour » dans les vaisseaux.(même phénomène en miniature que les varicosités ou varices) là aussi le drainage naturel s’avère de plus en plus insuffisant.
Le liquide sanguin diffuse alors, hors des capillaires et cela pigmente la peau.
L’épiderme et le derme de la paupière inférieure mesurant moins de 0,6mm d’épaisseur, on comprend alors aisément pourquoi les cernes par transparence apparaissent dans des coloris allant du violet au noir.
Les cernes peuvent être d’origine raciale ou génétique : c’est le cas de certaines ethnies du Moyen Orient ou d’Asie.
Les cernes occasionnels sont le résultat d’événements extérieurs : manque de sommeil essentiellement, fatigue, stress, abus d’alcool ou de tabac.

(suite…)