ETRE EN ODEUR DE ….. PROPRETE !!

rue-du-bidetHygiène intime :
Plus de 2/3 des femmes souffrent de troubles vaginaux. Les lactobacilles naturellement présents dans le vagin sont la principale arme de défense contre les infections vaginales.
Mais parfois ces lactobacilles ne sont plus présents en quantité suffisante, ce qui entraîne un déséquilibre de la flore qui se manifeste par des démangeaisons vaginales, des sensations de brûlure, des odeurs désagréables. Nous allons faire ensemble une petite révision des bons gestes afin de préserver le système naturel de défense de votre flore vaginale

La flore vaginale :
La flore vaginale constitue un écosystème fragile souvent mis à mal par les variations hormonales (puberté, grossesse, ménopause) et par différents facteurs comme le stress ou l’usage de certains médicaments (antidépresseurs, antihistaminiques…).
Son équilibre repose sur une acidité spécifique et sur la présence de bactéries protectrices qu’il faut absolument maintenir en l’état, au risque de ressentir des démangeaisons ou encore des brûlures et de voir apparaître une infection ou une mycose. Prudence et bons gestes s’imposent donc en matière de toilette intime.

Les règles d’une bonne toilette intime :
-Pensez tout d’abord à vous laver les mains avec du savon avant de procéder à votre toilette intime ou simplement après avoir touché la région ano-génitale.
-Évitez les douches vaginales.
-Se laver sans excès (1 à 2 toilettes intimes par jour) et « superficiellement » ! A être trop invasive, vous risquez fort de détruire l’écosystème vaginal. La toilette intime se fait en surface
-Préférez les douches aux bains.
-Adoptez un savon non agressif pour la région intime (on oublie les gels douche classique et les sprays). Attention, il y a nettoyant et nettoyant  !
-Vérifiez que celui que vous employez est destiné à un usage quotidien : des produits spécifiques au pH neutre  (Voir tableau ci-dessous pour la différenciation) Les produits, à visée antibactérienne, risquent d’altérer l’équilibre de la flore vaginale s’ils sont appliqués au quotidien. Ces formules spécifiques sont à cantonner au traitement d’un épisode infectieux
-Optez pour une toilette à mains nues préalablement savonnées et rincées, les gants et éponges entant des nids à bactéries
-Après la toilette, séchez-vous avec précaution la zone intime avec une serviette de toilette régulièrement changée (au besoin avec un sèche-cheveux) sans oublier les replis de la peau. -Après la selle, nettoyer la zone intime d’avant en arrière pour éviter le transfert des germes de la zone péri-anale vers la zone intime.
-Après avoir uriné, il est indispensable de se laver les mains.
-En période de règles changez vos tampons ou serviettes hygiéniques toutes les 4h.
-Si vous portez des protège-slips, changez les plusieurs fois par jour, en particulier s’ils possèdent un film plastifié puisque ce dernier favorise la transpiration et la macération.
-Dans les toilettes publiques, ne touchez jamais la lunette : si vous avez des lingettes désinfectantes, utilisez-les. Le cas contraire, posez les classiques petits bouts de papier de toilette autour de la cuvette.
-Proscrire l’utilisation de papier toilette parfumé.
-Évitez adoucissant et lessive trop parfumés

Côté vestimentaire :
-Préférez les sous-vêtements en coton plus absorbants et doux que les sous-vêtements en matière synthétiques (les sous-vêtements en coton limitent la transpiration et la macération) et lavez-les au minimum à 70°C. Et avant de les porter, ne les laissez pas trainer par terre : vérifiez qu’ils soient nickels !
-Préférez les vêtements amples pour prévenir les frottements.
-Évitez les collants sous les pantalons.
-Évitez de porter des pantalons serrés ou des collants qui favorisent la transpiration et les micros traumatismes, en partie causés par le frottement du tissu
-La transpiration favorise la macération et la prolifération de germes.

Irritations intimes : les solutions simples pour les soulager
Démangeaisons, brûlures… nous sommes toutes un jour gênées par des petits soucis mal placés… Dans tous les cas, des solutions existent pour se sentir mieux. Surtout, ne laissez pas traîner !

Brûlures, démangeaisons et picotements
C’est injuste, mais c’est ainsi. Faire sa toilette tous les jours ne suffit pas à échapper aux petits problèmes féminins ! « Chaque mois, c’est pareil : quelques jours avant les règles, certaines femmes sont gênées au niveau vulvaire et cela dégénère parfois en champignon  De nombreuses femmes se plaignent de démangeaisons ou d’irritation au niveau de la vulve ou du vagin. Mais en général, ce n’est pas méchant.
« La seule infection qui démange vraiment est la mycose causée par un champignon, le « Candida albicans »
Quand ça brûle : soigner la mycose
Le plus souvent, la femme n’attrape pas ce champignon lors d’un rapport sexuel mais l’héberge de temps en temps.
 Avant les règles, le pH du vagin se modifie et, chez certaines femmes, cela favorise la multiplication des « Candida »
En effet, le vagin est loin d’être stérile : il contient plus de cent millions de germes par millilitre de sécrétions.
Mais 80 % d’entre eux sont normaux et même indispensables pour que tout se passe bien.
 Il s’agit de lactobacilles, chargés de garder sous contrôle les 10 % restants, tout en maintenant une acidité du milieu vaginal.
Ce bel équilibre peut toutefois se rompre à l’occasion d’un traitement antibiotique, d’un diabète ou d’une baisse des hormones féminines.
Plus le vagin est riche en œstrogènes, plus les lactobacilles sont nombreux.

Quels symptômes ?
Les symptômes de la mycose sont caractéristiques : démangeaisons, rougeurs, douleurs pendant les rapports, avec souvent un petit écoulement ressemblant à du lait caillé.
Le traitement antimycosique, un ovule à libération prolongée ou un ovule classique trois jours de suite, est très efficace.
De plus il n’y a pas de problème de résistance. En cas de récidives, on peut donc recommencer.
Si les mycoses sont fréquentes, les gynécologues prescrivent souvent un ovule retard par semaine pendant un mois, puis un ovule par mois pendant quelques mois, de préférence avant la date présumée des règles. Le partenaire, lui, n’est traité par une crème antimycosique que s’il présente des symptômes.
Quand ça démange : agir sur l’inflammation
Les eczémas vulvaires dus aux allergies aux sous-vêtements, serviettes hygiéniques et autres protège-slips sont finalement assez rares. En revanche, un trop grand nombre de femmes souffrent en silence d’une maladie de peau très gênante : le lichen.
Cette affection entraîne de façon intermittente, mais chronique, des démangeaisons de la vulve très gênantes.
Comme on ne peut s’empêcher de se gratter, les lésions augmentent, allant parfois jusqu’à provoquer des petites déchirures au niveau de la vulve, qui devient blanche et sèche.
Même si on ne connaît pas la cause exacte de cette maladie inflammatoire, qui peut survenir à n’importe quel âge, on sait la soigner de façon efficace. Il ne faut donc pas hésiter à consulter son médecin.

Quand il y a des pertes : prendre un antiparasitaire
Peut-être s’agit-il d’un déséquilibre de la flore vaginale ? Des démangeaisons moins importantes peuvent effectivement être liées à une vaginite bactérienne.
Cette infection s’accompagne de sécrétions vaginales blanc grisâtre anormalement abondantes et malodorantes.
A l’origine : un dérèglement de la flore vaginale qui entraîne la prolifération de bactéries naturellement présentes dans le vagin.
Il ne s’agit pas d’une contamination sexuelle, mais un rapport peut tout à fait aggraver les symptômes, car le sperme est alcalin. Consulter un médecin le traitement étant commun et simple à appliquer

Sécheresse intime
Des problèmes de sécheresse rendent la zone vulvo-vaginale vulnérable aux infections et peuvent perturber la vie intime. Utiliser un produit de toilette adapté permet de limiter ces désagréments.
Des causes touchant toutes les femmes

1 femme sur 5 se plaint de sécheresse intime*…mais toutes peuvent être concernées au cours de leur vie. Les gynécologues savent identifier l’origine du problème et sont conscients de l’importance d’une toilette intime adaptée.
Les variations hormonales au cours du temps
Les œstrogènes sont les garants de la souplesse et de la bonne hydratation de la muqueuse vaginale. Des variations hormonales peuvent créer une “sécheresse intime”, notamment en début de grossesse, pendant l’allaitement et à la ménopause.
Une mauvaise hygiène de vie
Un excès d’hygiène intime peut perturber la flore vulvo-vaginale et exposer à des infections (les mycoses par exemple) tout comme l’épilation intégrale favorise sécheresse et irritations en découvrant totalement la vulve. Stress et tabac peuvent aussi être en cause.
Et certains médicaments
D’autres facteurs de sécheresse intime existent, telle la prise de certains antidépresseurs, de pilules mini dosées… .

Des solutions
Quel que soit le déclencheur, que les symptômes soient rares ou réguliers, la toilette intime est LE geste santé à adopter pour limiter le phénomène ‘sécheresse’.
Le choix du produit d’hygiène intime est important, il doit respecter les critères suivants :
-Un soin lavant sans savon dont les agents surgraissants permettent de respecter le film hydrolipidique protecteur et la lubrification naturelle de cette zone.
-Une formule avec un principe actif hydratant
-L’absence d’antiseptiques agressifs pour les muqueuses et pouvant détruire les lactobacilles (flore protectrice du vagin), situés au niveau de la vulve, proche de l’orifice vaginal. Il faut privilégier les produits doux.

Produits d hygiène
Pour la toilette, on oublie les gels douche classiques : des produits spécifiques au PH neutre Vous vous interrogez peut-être parfois sur le pH idéal d’une solution d’hygiène intime : « Quelles valeurs de pH choisir ? pH alcalin ? Neutre ? Acide ? »
Régulièrement interrogée sur ce sujet, je souhaite répondre clairement à toutes ces questions.

Qu’est-ce que le pH ?
pH neutre, pH acide, pH physiologique : de quoi parle-t-on ?
Le pH (potentiel d’hydrogène) est une unité qui mesure l’acidité ou l’alcalinité d’une solution ou d’un milieu.
Le pH varie de 1 à 14 :
-inférieur à 7 : il est acide
-égal à 7 : il est neutre
-supérieur à 7 : il est alcalin ou basique

ph

Le pH physiologique est le pH normal d’une zone du corps. Lorsque l’on parle de produit à pH physiologique, cela signifie que le produit a un pH proche de celui de la zone sur laquelle il est appliqué.

Quel pH choisir pour votre solution d’hygiène intime ?
La région intime génitale est composée de 2 zones distinctes ayant chacune ses particularités : la zone interne, vaginale, et la zone externe, vulvo-anale.
La zone interne : la cavité vaginale
Le pH du produit d’hygiène intime n’a aucun impact sur le pH acide vaginal car :
-La cavité vaginale a son propre système de maintien de l’acidité.
-Le produit d’hygiène intime est par ailleurs appliqué en externe, ce qui limite son interaction avec la cavité vaginale.
La zone externe, composée des régions vulvaire et péri-anale
Son pH physiologique moyen est compris entre 4,8 et 8, suivant que l’on se situe au niveau de la muqueuse ou de la peau. Comme pour le reste du corps, cette zone possède un système de régulation qui maintient le pH à son niveau physiologique. (suite…)

MON PETIT « LABEAU » MAISON !

pots

Le printemps est là avec son cortège de soleil,d éveil de la flore et de jours plus longs.
Les prémices de l’été vont nous inciter aussi à nous découvrir et montrer tout ce que notre corps a de bien et …de moins bien !
Je vous ai donc concocté quelques petites recettes « made in home » amusantes à fabriquer et qui nous permettent de nous prendre en charge totalement !
Un je pense ,deux je fabrique, trois j’ applique, quatre j’ ai enfin la nette impression de
m’ être entièrement impliquée dans ma décision de me soigner ce dont je suis fière!
De plus,un autre avantage c’ est celui de ne pas m être faite endoctriner par la pub.C’ est mon produit bien à moi! naturel et bio (si je choisis tous les ingrédients bio)

1- Gel douche fraicheur

La recette
-1 savon d’Alep
-1 litre d’eau minérale Contrexéville
-15 gouttes d’huile essentielle de lavande
-10 gouttes d huile essentielle de menthe poivrée
Râper le savon et le faire chauffer avec l’eau, dans une casserole, à feux doux.
-Laisser tiedir
-Ajouter l’huile essentielle de lavande et de menthe poivrée
-Laisser refroidir.
Verser ensuite dans un flacon à pompe récupéré d’un ancien gel douche…

2- Anti vergeture naturel sans huiles essentielles pour les femmes enceinte
La recette
-200 ml d’huile de jojoba
-100 ml d’huile de germe de blé
-100 ml d’huile de rose musquée
-Mélanger les composants et conservez la potion dans un flacon de verre opaque, au réfrigérateur de préférence.
-Appliquez cette huile sur les zones ciblées par petits massages, matin et soir.

3-Huile anti-capitons amande et citronnelle

Parfaite pour gommer les capitons, aider à lisser la peau d’orange et réduire la rétention d’eau.
La recette :
-un flacon de 30 ml,
-45 gouttes d’huile essentielle de citronnelle de Java
-15 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse
-Compléter avec de l’huile de pépin de raisin.
-Mélanger.
-Masser les zones concernées matin et soir pendant 3 semaines. Minimum.

4- Huile abricotée anticellulite
Pour vaincre les capitons, on essaie cette huile de massage composée d’huile de noyau d’abricot et d’huiles essentielles d’hélichryse, de romarin et d’eucalyptus mentholé
La recette
-1 flacon de 60 ml en verre
-40 gouttes d’huile essentielle de romarin verbénone
-40 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus mentholé,
-20 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse
-Compléter avec l’huile végétale de noyau d’abricot.
-Mélanger.
-Masser les zones concernées matin et soir pendant 3 semaines.

5-Lotion citron caféine anticellulite
La recette :
-Préparer 50cl de café très très fort et verser dans une bouteille.
-Ajouter le jus d’un citron et secouer vigoureusement.
- Laisser reposer 24h et conserver au réfrigérateur durant 1 semaine maxi.
-Frictionner ses cuisses vigoureusement, matin et soir, chaque jour durant 3 semaines

SEA SUN AND…… SKIN

soleil

Sea Sun and …… Skin! Vous vous attendiez à quoi?
Voyons Gainsbourg n’est plus là !

Le soleil est bon pour le moral, il donne bonne mine et favorise la production de vitamine D, essentielle pour renforcer le capital osseux. Cependant, s’exposer au soleil, c’est aussi s’exposer à des risques : coups de soleil, brûlures, vieillissement cutané prématuré, cancers de la peau… Pour bronzer en toute sécurité, faisons le point sur les idées reçues qui mettent la peau en danger
Pas question pour autant de sacrifier la protection de la peau face aux UV. Vous risqueriez au mieux un coup de soleil au pire de sérieuses brûlures. Bien préparer au soleil s’avère nécessaire si vous voulez profiter de ses bienfaits en passant au travers des coups de soleils érythèmes solaires

Pour celles qui ne liraient pas l’article jusqu’au bout de peur d’attraper « un coup de chaud » voici un petit tableau essentiel à connaitre et n’oubliez pas non plus que nous ne sommes pas tous égaux face au soleil

FAUX

VRAI

Les séances d’UV en cabine préparent la peau au soleil.

Les cabines UV diffusent des UVA, en doses plus intenses que le soleil Elles ne procurent donc qu’un bronzage superficiel, peu protecteur. De plus, elles favorisent la production de radicaux libres responsables du vieillissement cutané et de l’altération du système cellulaire.
Le bronzage est un mécanisme naturel de défense contre les UV. Dans certains cas, lors d’une consultation chez son dermatologue, une séance d’UV permet de préparer la peau et aide à prévenir des réactions de photosensibilisation telles que la lucite estivale bénigne mais n’est pas une réelle protection s’il est naturel.
Il est impossible de bronzer avec un indice de protection élevé. Les produits solaires n’empêchent pas de bronzer : ils protègent la peau contre les effets nocifs du soleil. Un fort indice de protection permet donc de bronzer lentement, durablement, pour une sécurité optimale
Par temps nuageux, il n’est pas utile de se protéger. Les rayons UV sont invisibles. Et, même s’ils ne chauffent pas la peau, ils peuvent la brûler. La sensation de chaleur due au soleil (rayonnement infrarouge) n’a en effet rien à voir avec les UV.Les rayons UVA, les plus nocifs pour la peau, peuvent traverser les nuages: c’est pourquoi une protection solaire s’impose même en cas de vent, de nuages ou de soleil voilé – aussi bien à la montagne, à la campagne ou au bord de la mer.Attention également à la réverbération ! Elle augmente les risques de coups de soleil. La neige réfléchit jusqu’à 80% des UV et le sable jusqu’à 15%.
Il est inutile d’appliquer une crème solaire sous un parasol ou à l’ombre. Les rayonnements UVA ne sont pas arrêtés par les nuages ou les parasols. Il est donc toujours recommandé d’appliquer un produit solaire anti-UVB et UVA adapté à son type de peau, et de renouveler l’application toutes les deux heures, pour garantir une protection optimale.
Utiliser une protection solaire permet de s’exposer plus longtemps au soleil. Aucune crème solaire ne filtre totalement les ultraviolets du soleil. Plus on passe de temps au soleil, plus on augmente la quantité d’UV reçue. Il convient donc d’être vigilant, même si on utilise une protection solaire. Il faut notamment éviter de s’exposer entre 12 et 16 heures, horaires où l’ensoleillement est le plus intense.
Le bronzage remplace les produits de protection solaire. La peau dispose de systèmes de défense contre les effets des UV. Au soleil, elle s’épaissit et fabrique de la mélanine, un pigment qui filtre en partie les rayonnements UV et colore le teint : c’est le bronzage. Mais cette protection « naturelle » contre les effets nocifs des UV n’est que partielle et superficielle car elle ne filtre qu’une partie des UV. Le bronzage ne suffit donc pas à se protéger du soleil. Même hâlé, il est indispensable d’utiliser une protection solaire adaptée à l’ensoleillement et à son type de peau.
Les autobronzants et accélérateurs de bronzage préparent la peau au soleil. Les autobronzants colorent artificiellement la peau, sans la bronzer réellement de même que les accélérateurs de bronzage n’assurent aucune protection contre les UVA et UVB sauf si un FPS (indice de protection) est mentionné.
Les coups de soleil finissent toujours par disparaître. Un coup de soleil est le signal après coup d’une exposition excessive aux UV. Il finit par s’estomper mais, à long terme, il peut être à l’origine de dommages cutanés irréversibles

MÉCANISME DU BRONZAGE
La peau est composée :
-D’un épiderme : couche superficielle de cellules se renouvelant et s’éliminant progressivement (en 25 jours en moyenne). Ce sont ces cellules qui bronzent.
-D’un derme : constitué de couches profondes permanentes, non concernées par le bronzage ; mais en revanche par le vieillissement
L’épiderme comprend à sa base des cellules spécialisées l’origine du bronzage : les mélanocytes. Sous l’effet des rayons UV ces cellules produisent un pigment coloré : la mélanine.
La mélanine est expulsée par les mélanocytes et va colorer les cellules voisines de l’épiderme

SCHEMA-CELLULE-EPIDERME

S’ils ne représentent que 5% des radiations émises par le soleil, les ultraviolets sont aussi ceux qui agissent le plus sur le corps humain.
Les rayons UV sont invisibles et ne chauffent pas.
Ils peuvent provoquer des coups de soleil sans qu’on ne ressente la moindre sensation de chaleur.
Chez un individu sain, les cellules sont pourvues d’un système de réparation de l’ADN qui intervient au fur et à mesure que se produisent les dégâts causés par les rayons UV.
Mais, lorsque les lésions provoquées par le rayonnement solaire sont trop nombreuses, le capital soleil de cette personne est épuisé et le système de réparation, débordé, se trouve dans l’incapacité de régénérer toutes les cellules endommagées.
Les cellules endommagées deviennent défectueuses, certaines de ces cellules peuvent acquérir la capacité de se diviser anarchiquement et produisent alors une tumeur.
Plus une peau est foncée, moins elle supporte la chaleur du soleil. Les rayons infrarouges ne sont pas réfléchis comme sur les peaux claires, mais absorbés.
Les UV réduisent l’efficacité de nos défenses immunitaires ; partir de là, si un virus se balade sur notre peau, où qu’il soit, il y a un risque qu’il soit « activé ».
On classe les rayons ultraviolets émis par le soleil en trois groupes, selon leur longueur d’ondes : les UVA, les UVB et les UVC.

LES RAYONS UVA
Ils représentent entre 95 % et 98% des ultraviolets qui arrivent à la surface de la terre.
Ils causent le bronzage rapide, provoquent des brûlures, ainsi que le vieillissement et les rides de la peau.
Leur action négative n’est pas toujours immédiatement visible car elle est lente et cumulative.
Ils accélèrent la formation de cataracte sur l’œil.
Ceux-ci ne dépendent pas des saisons, passent à travers les vitres fermées et pénètrent dans les couches profondes ou ils font des ravages : ils touchent près de mille gènes dans le derme et l’épiderme, dégradent le collagène et l’élastine, produisent un grand nombre de radicaux libres, atteignent l’ADN et favorisent de ce fait l’apparition de cancers cutanés.
Dans les salons de bronzage, les lampes émettent surtout des rayons UVA.
Face aux UVA la solution : mettre au point une combinaison de filtres capables d’empêcher les UVA longs de pénétrer l’épiderme et le derme. La législation impose un ratio de un à trois entre anti-UVB et anti-UVA (un SPF30 doit être accompagné d’un anti-UVA de 10). Les solaires depuis 2012 contiennent donc des filtres anti-UVA beaucoup plus forts, qui montent parfois jusqu’à une protection 50, soit égale au SPF.

LES RAYONS UVB
Ils représentent entre 2% et 5% des UV qui touchent la surface de la terre.
Ils restent dans les couches superficielles de la peau. Ils sont responsables du bronzage, des brûlures, des inflammations, favorisent le vieillissement de la peau et les cancers cutanés.
Les rayons UVB sont très néfastes pour l’organisme, mais ils sont presque totalement absorbés par l’atmosphère
Le trou de la couche d ozone augmente le risque d’exposition aux UVB.
Les UVB pénètrent très profondément dans les tissus, ils endommagent directement l’ADN de nos cellules et peuvent modifier leur code génétique et causent de nombreux cancers de la peau.

LES RAYONS UVC
Les rayons UVC sont les plus courts des rayons ultraviolets et n’atteignent pas la surface de la Terre, heureusement car ce sont les plus dangereux. Ce sont les plus nocifs, mais ils sont filtrés par la couche d’ozone et ne nous atteignent pas.
L’atmosphère en absorbe 99%,

LES RAYONS INFRAROUGES LOINTAINS
Alors que le rayon UV est une sorte de rayon chimique l’infrarouge, d’un autre côté, est un rayon physique caractérisé par une action de chaleur
Les infrarouges sont invisibles à l’œil nu.
Leur longueur d’onde, bien plus grande que celle des UVA et des UVB, leur permet d’atteindre les couches les plus profondes de la peau et les tissus hypodermiques
Ils produisent la sensation de chaleur due au soleil
Il peut accroître la circulation sanguine et aider à garder le corps à une certaine température.
Infrarouges : Les infrarouges, le constat : plusieurs études prouvent le caractère délétère des infrarouges
Les IR produisent une grande quantité de radicaux libres, susceptibles de créer des lésions de l’ADN,
IL n’existe pas de molécule capable d’absorber le rayonnement IR.
Lutter contre les infrarouges, le bémol : les infrarouges sont utiles en tant que signal d’alerte grâce à leur chaleur (suite…)

MINE D’AVOIR BONNE MINE

PHOTO-ZEBRE

PAS DE PANIQUE LES FILLES !

VOUS N’ALLEZ PAS LEUR RESSEMBLER!

Focus sur ces produits qui nous fait un hâle parfait!
L’arrivée des beaux jours nous donne envie d’avoir une jolie peau dorée. Vous n’osez cependant pas montrer la couleur de vos chères gambettes car votre bronzage laiteux laisse encore à désirer ?
L’autobronzant est le produit vedette pour avoir un joli bronzage sans passer des heures sous le soleil. Certes, lautobronzant colore la peau rapidement, mais pour donner l’illusion d’un bronzage digne d’un séjour de 10 jours dans les îles, quelques bons gestes s’imposent.

Autobronzant : le principe
Pour nous permettre de bronzer sans prendre une ride, les produits autobronzants sont constitués d’un principe actif appelé la DHA (pour Dihydroxyacétone) qui est une molécule obtenue par biosynthèse. Pour la petite histoire, la DHA est à la base un sucre naturel issu de l’écorce de châtaigne…
Ce produit colore la peau très superficiellement, mais aussi très rapidement, une à deux heures après l’application. Les produits actuels en contiennent entre 2 et 5 % et l’action « bronzante » dure environ trois jours. Enfin, sachez que la DHA est une molécule non toxique : elle est normalement bien tolérée par tous les utilisateurs. Nous avons un recul de 40 ans et nous pouvons affirmer que la DHA n’est absolument pas nocive. Elle ne pénètre pas les couches profondes de l’épiderme, contrairement aux rayons UV. Ils colorent la peau sans danger
Il existe un autre agent bronzant mis sur le marché depuis 1998 et appelé l’érythrulose. Si ce sucre est d’une composition chimique proche de la DHA, il possède en fait une action complémentaire. Résultat : la DHA est maintenant souvent associée à l’érythrulose. Ce dernier permet de bronzer plus uniformément et d’obtenir une couleur plus naturelle. De plus, il prolonge davantage le bronzage et hydrate mieux la peau.
Nous avons un recul de 40 ans et nous pouvons affirmer que la DHA n’est absolument pas nocive. Elle ne pénètre pas les couches profondes de l’épiderme, contrairement aux rayons UV.

Il existe maintenant aussi des gélules autobronzantes pas seulement pour aider la peau à bronzer et donner bonne mine mais autobronzantes

Comment bien choisir son autobronzant
Pas facile de faire son choix parmi tous les produits qui existent. Comment bien choisir son autobronzant?
Il existe pléthore de textures : crème,gel , lotion, autobronzants teintés ou non pour faciliter l’application, brume, brume sèche, ainsi que la nouvelle vague des autobronzants progressifs (soins hydratants à plus faible quantité d’actifs autobronzants).
Je préconise également de choisir deux produits : un pour le corps et un pour le visage, la peau n’étant pas la même en terme d’épaisseur.
Le premier critère est le feeling, l’affinité que l’on a avec la marque, la sensorialité, ensuite viennent la texture et le parfumage, qui diffèrent beaucoup d’un produit à l’autre et qui dépendent du goût de chacune. Ainsi bien sûr que votre type et votre carnation de peau. Les personnes qui ont la peau claire et sensible préféreront l’autobronzant au bronzage naturel. Il faut juste savoir que la peau auto bronzée n’est pas protégée
Les marques de pharmacie, de meilleure qualité, permettent de ne pas devoir choisir entre confort et efficacité.
Le résultat et la rapidité d’action sont liés .Tout dépend de ce que vous souhaitez obtenir et en combien de jours.
Il vaut donc mieux choisir une texture plus légère pour le visage. Certains sont à double usage mais resteront toujours un peu too much pour le visage!
Si c’est un autobronzant traditionnel plus dosé 3 applications successives à quelques heures d’intervalle peuvent procurer le résultat escompté, on entretiendra ensuite avec une seule application semaine.
Si c’est un autobronzant progressif plus légèrement dosé mais aussi plus « contrôlable » Il faudra l’appliquer chaque jour régulièrement comme un soin quotidien habituel

Comment préparer sa peau sur le visage et/ou sur le corps ?
La règle d’or : exfolier et hydrater
L’autobronzant réagit beaucoup plus sur la peau morte et cornée comme celle des genoux, des mains, des pieds principalement.
1- Exfolier pour enlever toutes les cellules mortes.
2- Hydrater pour que le déclenchement du hâle se fasse de façon uniforme et que le bronzage ne soit pas terne mais radiant avec un lait hydratant si c’est pour le corps ou une crème hydratante si on la destine au visage

Comment bien appliquer son autobronzant ?
Pour bien mettre son autobronzant sur le visage ou les jambes, sans trace et sans effet zébré, suivez ces bonnes pratiques et surtout prenez votre temps, tranquille sans enfants sans chiens, sans mari derrière vous. Préparer la peau à l’application de l’autobronzant est indispensable. Ensuite à vous le fini hâlé parfait à faire pâlir les copines!
Appliquer l’autobronzant tous les jours jusqu’à l’obtention du hâle désiré, ensuite on entretient la couleur en l’appliquant tous les 3 jours environ.
Pendant cette période, hydrater permet de maximiser et de faire durer l’effet et exfolier tous les 10 jours permet d’assurer un hâle encore plus lumineux
Certaines femmes utilisent un autobronzant à l’année.
Elles exfolient leur peau et appliquent un produit à fort taux de DHA une fois par semaine. Ou quotidiennement s’il s’agit d’un autobronzant progressif. C’est tout à fait possible, il n’y a aucune contre-indication.

La gestuelle d’application de l’autobronzant sur le corps
1-Estompez, en partant du bas. Commencez par les pieds et remontez vers le haut du corps en n’oubliant aucune partie du corps : l’arrière des genoux, les coudes… et remontez en étirant vos gestes. Pour éviter les taches, faites des gestes enveloppants.
2-Evitez de repasser sur une zone déjà couverte. Si vous n’avez pas l’habitude, utilisez un produit coloré, ça aide.
3-Pour un effet « retour de vacances ensoleillées », appliquez deux couches successives d’autobronzant en ayant la main plus légère sur le deuxième passage et uniquement sur les zones du corps où accroche la lumière : le décolleté, les épaules…
4- Le petit « truc » Prenez un mouchoir en papier que vous pliez en 4 et tamponnez sans frotter toutes les zones sèches comme les genoux les chevilles les coudes juste pour absorber l’excédent de produit afin qu’il n’y ai pas de traces plus foncées au résultat !
5-Pour ce qui est des autobronzants classiques, lavez-vous bien les mains après l’application

La gestuelle d’application de l’autobronzant sur le visage
1-Hydratez avec votre crème hydratante habituelle
2-Laisser pénétrer un quart d’heure environ
3-Tamponnez l excèdent avec un kleenex sans frotter
4-Appliquer l’autobronzant avec les deux mains en partant du centre du visage vers la racine des cheveux
5-Plier un mouchoir en papier en quatre et absorber l’excédent en tamponnant les ailes du nez, la racine des cheveux et les sourcils afin de ne pas avoir de taches plus foncées
6-Lavez-vous bien les mains après l’application

MES CHOUCHOUS

-NUXE lait Soyeux Auto-Bronzant Corps
Un autobronzant corps qui procure un hâle naturel et uniforme après le 1er jour d’application et qui sublime la peau d’un effet irisé.
Gain de 1 teinte après 2 jours d’application
-NUXE Émulsion Fondante Auto-Bronzante Visage
-CAPITAL SOLEIL Autobronzant Lait hydratant visage et corps
-AVENE autobronzant visage et corps
-LIERAC Gelée teintée visage
hale naturel & uniforme – éclat instantané visage & décolleté
-LIERAC Gel-crème teinté irisé corps
hale naturel & uniforme – éclat instantané corps
-PHOTODERM brume auto-bronzante visage et corps

-DORIANCE Autobronzant GÉLULES

Bronzez grâce au…thé !

Ce n’est pas une blague, vous pouvez obtenir une peau bronzée avec cette petite recette « maison ».
Dans un quart de litre d’eau bouillante, versez 2 grandes cuillères à soupe de thé de Chine ou de thé noir et laissez infuser 15 minutes.
Après avoir filtré la préparation, laissez-la reposer 2 jours minimum.dans un flacon fermé.
Versez la préparation sur un coton et badigeonnez-en les parties de votre corps que vous souhaitez « teinter ».
Le hâle ainsi déposé sur votre peau part à l’eau.
Ne conservez pas la préparation plus de 7 jours.

GLAMOUR ET BIO AVEC ARMENCELLE!

Armencelle photo greg

Merci à mon fils Gregory pour la réalisation de cette image

C’est exceptionnel que je consacre un article entier à une seule marque mais celle-ci est véritablement d’exception et le mérite.
Les concepteurs de la marque sont des amoureux de la nature et des spécialistes passionnés des besoins et de la beauté de la peau.

Un rapport qualité prix qu’on avait presque oublié de nos jours associé à une cosmétique glamour, hyper agréable tant par la texture que les odeurs et ne me dites pas que sous prétexte de vouloir du bio vous êtes prête à tout subir! !

Du genre pas d’odeur ou pire odeurs désagréables et de texture  genre crème à Mémé qu’on a plus envie de mettre sur ses chaussures que sur le visage ou le corps, pas la mémé mais la crème!  Ou même à refiler à la belle-mère qu’on n’aime pas! En fait on en ferait une histoire de famille finalement de ces produits pas cools !!!

Dans cette vision, les produits Armencelle sont dédiés à tous, spécialement les femmes sensibles aux produits chimiques et organiques, aux dérivés pétrolifères, aux parabens etc. mais qui aiment quand même les produits cocooning et sympas

glamour nature et beauté

Si ARMENCELLE a choisi pour slogan « La Nature vous aime »  c’est bien parce que les plantes savent offrir tous leurs bienfaits à ceux et celles qui les aiment et les protègent. Quoi de plus merveilleux que d’utiliser une crème, un baume ou encore une lotion dont on est certain d’y découvrir des ingrédients d’origine naturelle et biologique.

Composés à plus de 95% de produits naturels et au moins 10% des ingrédients issus de l’agriculture biologique, les cosmétiques  Armencelle  bénéficient pleinement des bienfaits actifs des matières premières végétales qui les composent et se révèlent être une véritable cure de jouvence pour la peau.
Dans une cosmétique classique, une grande partie des ingrédients n’est là que pour colorer, parfumer ou changer la texture…
Dans un produit cosmétique biologique, tous les ingrédients utilisés ont des actions bénéfiques pour la peau.

Voici les produits de l’été indispensables maintenant que vous quittez vos vêtements, attention pas tous ! Votre maquillage et que vous avez envie de fraicheur, de stimulation, de peps, et de sensation olfactive et sensuelle.

Crème de jour bio Armencelle « Hydra’Liftante » Hydrate grâce au pouvoir de l’acide hyaluronique  et repulpe grâce à l’action de la pulpe d’acai bien connu pour son action repulpante et raffermissante  tous types de peaux effet liftant les traits sont redéfinis les rides et les ridules estompées le top du top en crème de jour.

 Huile de beauté corps fleurs des iles adoucissant et calmant hydratant et nourrissant en massage zen, gamme les jambes, après une exposition solaire, démangeaisons, érythèmes Le moment de bonheur et de sensualité tout y est l’odeur la texture l’éveil des sens….Et bien sur l’efficacité à tous points remarquable.

Spray anti cellulite Remodelant, anti capitons, anti cellulite chasse la peau d’orange, stimule l’élimination des graisses Sympathique moment de fraicheur et de plaisir et…pour les speeds : on s’habille aussitôt cela aussi me plait beaucoup !!! La jambe et la cuisse galbée de plus !!

Baume hydratant Abricot-Karité-Jojoba Hydrate et protège la réponse vous savez celle que vous cherchiez depuis longtemps ! Un produit tout en pour vos pieds secs ou fendillés dans vos sandales, aux coups de soleil, à la sécheresse de certains endroits comme les coudes ou les genoux la boite à emporter constamment  dans son sac !

► La gamme se décline en plusieurs soins Visage
Mousse démaquillante Visage et yeux
Gel exfoliant visage  Tous types de peau
Masque Soin-Eclat Tous types de peau
Crème de jour hydratante  Peaux normales à mixtes
Crème de jour  « Hydra’Liftante » Hydrate et repulpe lifte  tous types de peaux
Crème anti-âge  Peaux sèches ou matures
Crème de Nuit Peaux sèches ou matures
Soin contour des yeux  Rides, poches et cernes
Sérum anti-âge Raffermissant et hydratant

 ► La gamme se décline en plusieurs soins corporels
Baume hydratant Abricot-Karité-Jojoba
Hydrate et protège
Spray raffermissant aux agrumes Anti cellulite anti-capitons
Lait corps Cacao-Amande douce-Huile de sésame Hydratant et antioxydant
Huile vierge d’Argan (huile sèche)
Peau cheveux ongles
Spray anti cellulite Remodelant, anti capitons, anti cellulite chasse la peau d’orange
Huile de Beauté « Fleur des Iles » Nourrissante et hydratant

►  La gamme se décline en plusieurs  huiles de beauté
Huile vierge de Jojoba biologique
 Calme et assouplit l’épiderme
Huile vierge d’Argan biologique Ralentit les effets du vieillissement cutané.

MES CHOUCHOUS
Quand je dis chouchous ce sont mes indispensables ceux dont je ne peux plus me passer, moi qui voyage je ne vous dis pas la taille de la trousse de toilette!!
Spray anti cellulite
Super agréable rend la peau lisse et tonifie
Baume hydratant Abricot-Karité-Jojoba
Pour routes les parties sèches, corps et visage après solaire, pieds, mains l indispensable de la trousse de toilette surtout en vacances
Huile de Beauté « Fleur des Iles »
Peau sèche, après soleil, après piscine, après la douche c’est une huile sèche qui pénètre très vite
Soin contour des yeux
Un petit miracle ! Je n’ai d’yeux que pour lui!
Masque Soin-Eclat
Soin idéal après le gommage coup d’éclat assuré !
Sérum anti-âge
Il ne faut pas en abuser faute de se retrouver la sœur de sa fille ! Un coup de peps génial

1 3 4 5 6 7 15