Archive of ‘termes marketing’ category

L’ALPHABEAUTE

ALPHABET MEDICAL

 

A

ADN
Acide Désoxyribonucléique localisée dans le noyau de chaque cellule. L’ADN a une structure en double hélice, et est le support de l’information génétique.

Acide Aminé
Petite molécule de 10 à 15 atomes, constituant fondamental des protéines de tous les êtres vivants. Au nombre de 20, ils s’associent les uns à la suite des autres pour former les protéines. A titre d’image, on peut les comparer aux lettres de l’alphabet qui représentent la source de notre écriture.

Acide gras
Acide organique, constituant majeur des lipides. Un acide gras possède une longue chaîne hydrocarbonée et un groupement carboxylique terminal.

Acné
L’acné est due à un dérèglement de la glande sébacée. Le canal de cette glande se bouche conduisant à la formation de boutons. Les hormones mâles jouent un rôle important dans le déclenchement de l’acné.

Agents tensio-actifs
Molécules chimiques susceptibles de faciliter le mouillage par l’eau (exemples détergents, savons).

Albinisme
Acide Désoxyribonucléique localisée dans le noyau de chaque cellule. L’ADN a une structure en double hélice, et est le support de l’information génétique.

Androgènes
Hormones mâles qui contrôlent en particulier l’apparition et le développement des caractères sexuels chez l’homme (exemple : testostérone).

Antifongique
Substance détruisant les champignons et les levures responsables des mycoses.

Antigène
Toute substance capable de déclencher une réponse immunitaire.

Anucléée
Ce dit d’une cellule dépourvue de noyau.

Apocrine
Qualifie une glande sudoripare dont les sécrétions se déversent soit dans le canal pilaire. On ne les trouve que dans des zones spécifiques de l’organisme (aisselle, pubis, périnée).

Apoptose
Processus actif d’autodestruction des cellules, par fragmentation de leur matériel génétique (Mort cellulaire programmée).

B

Biopsie
Prélèvement sur un être vivant d’un fragment de tissu en vue d’un examen microscopique.

C

Capillaire sanguin
Vaisseau sanguin très fin organisé en réseaux complexes dans tous les tissus. C’est au niveau des capillaires que s’effectuent les échanges gazeux, nutritifs et l’élimination des déchets.

Capital Soleil
Ensemble des moyens de défense de la peau contre les effets néfastes du soleil. Ce capital est acquis à la naissance, non renouvelable, et dépend du phototype de chaque individu.
Cellule de Langerhans
Cellule de l’épiderme impliquée dans la réponse immunitaire.

Cellule de Merkel
Cellule sensorielle située sur la couche de renouvellement de l’épiderme. Elle est impliquée dans le sens du toucher.

Céramides
Classe particulière de lipides naturellement présents dans la peau et le cheveu et qui joue un rôle dans la fonction barrière.

Ciment intercellulaire
Substance extracellulaire qui assure la cohésion des cellules au sein d’un tissu.

Conjonctif (tissu)
Tissu dont le rôle est de soutenir les autres tissus (ou les organes du corps) et d’assurer leur protection, leur nutrition et leur cohésion.

Cornéocytes
Cellule anucléée, biologiquement morte, qui caractérise l’état de différenciation terminale des kératinocytes.

Cornéodesmosomes
Desmosomes qui maintiennent la cohésion entre les cornéocytes de la couche cornée

Cornéomètre
Appareil qui mesure de la teneur en haut de la peau.

Corps muqueux de Malpighi
Couche de l’épiderme constituée de 5 à 6 assises de cellules qui s’aplatissent dans la partie superficielle.

Corpuscule de Meissner
Cellule sensorielle située dans le derme, à la limite de l’épiderme. Ces récepteurs sont aussi impliqués dans le sens du toucher.

Corpuscule de Pacini
Récepteurs sensoriels très sensibles à la pression et aux vibrations. Ils sont localisés dans le derme profond et dans l’hypoderme.

Corpuscule de Ruffini
Les corpuscules de Ruffini sont localisés dans le derme et sont stimulés par les variations de tension et d’étirement.

Couche cornée
Couche la plus externe de l’épiderme, qui assure la fonction barrière de la peau (stratum corneum).

Couche de différenciation
Couche de l’épiderme située entre la couche de renouvellement et la couche cornée. C’est dans la couche de différenciation que s’effectue la kératinisation.

Cystéine
Acide aminé soufré, constituant des protéines.

Cytokine
Petite protéine sécrétée par les macrophages, responsable de la régulation de la réponse immunitaire.

D

Dendrite
Prolongement arborescent des cellules nerveuses ou d’origine nerveuse.

Densi-score
Appareil de mesure de la densité cutanée.

Derme
Couche profonde de la peau, recouverte par l’épiderme et formée de tissu conjonctif.

Desmosome
Zone d’attache entre deux cellules épithéliales.

Desquamation
Élimination des cellules des couches superficielles de l’épiderme sous forme de petites lamelles.

Différenciation
Processus de transformation par lequel des cellules acquièrent des caractéristiques spécialisées.

Division Cellulaire
Mécanisme par lequel une cellule se reproduit en donnant naissance à deux cellules filles identiques. Ce mécanisme est entre autre à la base du renouvellement de l’épiderme.

E

Eccrine
Qualifie une glande sudoripare de petite taille qui se déverse ses sécrétions à la surface de la peau.

Élasticité
Propriété qu’ont certains corps de reprendre leur forme et leur volume primitifs quand la force qui s’exerçait sur eux cesse d’agir.

Enzyme
Protéine qui accélère une réaction biochimique telle que la transformation chimique d’une substance précise en une autre substance.

Épiderme
Couche superficielle de la peau formée de tissu épithélial, qui recouvre le derme.

Épithélium
Tissu formé d’une ou de plusieurs couches de cellules et qui recouvre le corps (épiderme), les cavités internes (muqueuses) ou qui constitue les glandes.

Eumélanine
Pigment de mélanine dont la couleur va du brun-rouge au noir foncé.

F G

Ganglion lymphatique
Renflement d’un vaisseau lymphatique dans lequel la lymphe est débarrassée des déchets et des agents infectieux qu’elle contient par les lymphocytes et les macrophages.

Génotype
Ensemble des gènes portés par les chromosomes et qui constitue le patrimoine héréditaire d’un individu.

Glande sébacée
Annexe de la peau responsable de la production du sébum.

Glande sudoripare
Annexe de la peau responsable de la production de la sueur.

Glycoprotéine
Protéine liée à un ou plusieurs sucres.

Granule de Birbeck
Organelle spécifique des cellules de Langerhans.

H

Henné
Plante du Moyen-Orient et d’Afrique du nord. Les feuilles de henné, séchées et pulvérisées, fournissent une poudre utilisée pour teindre les cheveux, les ongles et la peau.

Follicule Pileux
Partie invisible du cheveu, enfouie à 4 mm sous le cuir chevelu, et qui est le lieu où le cheveu se fabrique.

Hypoderme
Compartiment le plus profond de la peau, constitué essentiellement de cellules graisseuses, les adipocytes, et de tissu conjonctif.

Hypothalamus
Partie du cerveau, qui contrôle le sommeil, l’activité sexuelle ainsi que les mécanismes de la faim, de la soif, de la température et de certaines émotions.

I

In vitro
(En latin : « dans le verre ») Se dit de toute expérimentation biologique qui se fait hors de l’organisme. Opposé à in vivo.

In vivo
(En latin : « dans le vivant ») Se dit de toute expérimentation ou réaction biologique qui se fait dans l’organisme vivant. Opposé à in vitro.

Infrarouge (IR)
Partie majoritaire du rayonnement solaire, de grande longueur d’onde, responsable de l’effet de chaleur.

IRM
Imagerie par résonance magnétique. Méthode non invasive d’imagerie médicale.

K

Kératine
Protéine fibreuse, riche en soufre, insoluble dans l’eau et très résistante. Elle constitue l’essentiel de la fibre capillaire, des poils, des ongles, des cornes, des sabots, des plumes ou de la laine. Elle est également présente dans les cellules superficielles de l’épiderme.

Kératinisé
Épithélium dont le constituant protéique principal est la kératine.

Kératinocyte
Cellule de l’épiderme ou du follicule pileux, responsable de la synthèse de la kératine.

L

Lymphocyte
Cellule se trouvant dans les ganglions lymphatiques, le thymus, la moelle osseuse et la rate jouant un rôle dans la défense immunitaire L

Lipides
Substances chimiques grasses, présentes dans tous les organismes vivants, jouant un grand rôle dans les structures cellulaires et dont la fonction énergétique est importante.

Lipomètre
Appareil de mesure de la teneur en lipide de la peau.

Lymphe
Liquide organique jaune composé essentiellement d’eau, de lymphocytes et de diverses substances organiques (cholestérol) et minérales.

M

Mélanine
Pigments naturels produits par les cellules spécialisées, les mélanocytes, présentes dans l’épiderme et le follicule pileux. Il existe 2 types de mélanine : l’eumélanine (noire)phéomélanine (jaune/orange).

Membrane basale
Couche la plus profonde de l’épiderme. On y trouve les cellules de Merkel, les mélanocytes et les kératinocytes. Les kératinocytes s’y divisent avant de migrer dans les couches supérieures de l’épiderme.

Micromètre
Unité de mesure valant un millionième de mètre, soit un millième de millimètre (anciennement : micron).

Mélanocyte
Cellule de l’épiderme ou du follicule pileux, responsable de la synthèse de la mélanine et qui la transmet aux kératinocytes.

Microscopie Confocale (M.C)
Méthode de Microscopie par flux lumineux Laser permettant d’observer différents plans de profondeurs successives d’un même objet.

Microscopie Électronique à Balayage (M.E.B)
Méthode d’observation de type électronique permettant l’étude des surfaces et une reconstitution des reliefs. Grossissements possibles : de 10 à 100 000.

Mitose
voir division cellulaire.

Mort cellulaire programmée
voir apoptose.

N

Nociception
Composante neurophysiologique de la douleur, qui assure la perception des stimuli capables de menacer l’organisme.

Non-invasif (ve)
Procédé d’exploration de l’organisme qui ne risque pas d’affecter l’organisme exploré.

O

Organe
Partie d’un corps organisé qui a une ou plusieurs fonctions déterminées.

Organelle voir organite.

Organite
Toute structure différenciée de la cellule ayant le rôle d’un organe par exemple : les mitochondries, l’appareil de Golgi.

Ostium
(Lat. = bouche) Les ostiums sont les ouvertures d’où sortent les poils ou les cheveux.

P

Pavimenteux
Épithélium dont les cellules de la couche superficielle sont plates. Il ressemble à une rue pavée (pavée/pavimenteux).

Peptide
Molécule composée d’un petit nombre d’acides aminés.

pH
(Abréviation de « potentiel hydrogène ».) Indice exprimant l’activité (ou la concentration) de l’ion hydrogène dans une solution. Si le pH est inférieur à 7, la solution est acide. S’il est égal à 7, neutre. S’il est supérieur à 7, basique.

Phénotype
Ensemble des caractères apparents d’un individu, qui correspondent à la fois à la partie exprimée du génotype et à des phénomènes déterminés par le milieu extérieur.

Phototype
Classification de la sensibilité aux rayonnements solaires basée sur la couleur de la peau et sur la couleur des cheveux.

Physiologie
Science qui se rapporte à l’étude des fonctions et des propriétés d’un organe, et des tissus d’un végétal ou d’un animal.

Piercing
Insertion, par perforation de bijoux ou de décorations dans la peau.

Pigment
Matière colorée présente dans divers tissus et organes végétaux ou animaux auxquels elle donne une coloration particulière.

Plexus
Réseau de nerfs ou de vaisseaux sanguins entrelacés.

Protéine
Macromolécule composée de l’association de 4 à plusieurs milliers d’acides aminés et composant essentiel des cellules (le mot « protéine » vient du grec prôtos qui signifie « premier »).

R

Réplique
Méthode qui permet de faire des empreintes du relief de la peau.

S

Saturnisme
Maladie neurologique grave due à une intoxication par le plomb ou les sels de plomb.

Scarification
Marquage rituel symbolique d’appartenance ethnique ou d’initiation.

Sébum
Matière grasse produite par les glandes sébacées associées au follicule pileux, et qui lubrifie naturellement le cheveu, le poil et participe activement à la fonction barrière de la peau.

Stratifié
Épithélium constitué de plusieurs couches cellulaires (strate = couche).

Stratum corneum
voir couche cornée.

T

Tatouage
Tradition culturelle visant à l’introduction de pigments dans le derme superficiel de manière à créer des motifs colorés. Les tatouages sont indélébiles.

Thermorégulation
Mécanisme régulateur par lequel la température interne du corps des mammifères et des oiseaux se maintient constante.

Torquemètre
Appareil de mesure de la torsion de la peau.

U

Ultraviolet (UV)
Partie minoritaire du rayonnement solaire, de petites longueurs d’onde mais très énergétiques. Les UV causent de nombreux dégâts à l’épiderme et au derme.

V

Vaisseaux lymphatiques
Conduit membraneux ponctué de ganglions dans lesquels circule la lymphe. Leur structure est tout à fait similaire à celles des vaisseaux sanguins.

Visible
Partie du rayonnement solaire visible par l’œil humain.

X

Xeroderma Pigmentosum (XP)
Maladie génétique rare dans laquelle les enzymes de réparation de l’ADN sont déficientes.


PETITS ARRANGEMENTS AVEC LA VERITE..

brume vrai faux agrandie


AVEC L’AMORCE D’UN MENSONGE ON PÊCHE UNE CARPE DE VÉRITÉ

W Shakespeare

LA BRUME DU VOCABULAIRE MARKETING DES PRODUITS DE BEAUTÉ
Le marketing des produits de beauté est très étudié, et nous ballade en fait entre la science et la communication pure.
Les codes des publicités des grandes marques cosmétiques est un mélange de vocabulaire pseudo-rigoureux élaboré sous une épaisse couche de glamour afin de parvenir à nous rassurer.
Un cocktail d’allégations et d’argumentaires à décrypter sans naïveté. Voyons ensemble les mentions préférées des marketeurs.
Le discours employé par les marques se veut une sorte de caution pour le consommateur. Malgré ce vocabulaire médical, les cosmétiques n’ont rien de médicaments.
Une première façon de repérer les « dissidents » :
Lorsqu’un nom est écrit avec une MAJUSCULE, il est tout simplement inventé par la marque et n’a rien d’une molécule miracle. Par exemple la gamme Génifique sonne très scientifique mais ne désigne pas du tout une molécule ou un procédé chimique.

Hypoallergénique
Utilisé depuis de nombreuses années en remplacement ne l’oublions pas de « anallergique » cheval de bataille des tous premiers produits Roc par exemple et mention par la suite supprimée (rien ne pouvant être anallergique)
De proche en proche ils ont tous eu ou presque l’appellation hypoallergénique
Méfiez-vous des appellations : Hypoallergénique veut dire produit formulé pour minimiser le risque d’allergie ce n’est en aucun cas anallergique (aucun produit ne peut l’être !) et cela ne garantit pas l’absence de réactions
Il y a quelques années, l’argument phare hypoallergénique s’est associé à une suite de mots beaucoup plus percutants : « sans parabènes, sans phénoxyethanol, sans silicones ».
Chaque marque le qualifie selon son marketing. Quoiqu’il en soit, la mention « hypoallergénique » signifie simplement que les allergènes les plus courants ne sont pas présents dans le produit point barre !

Bio :
La certification « bio » s’applique à une liste restreinte de composants et non à tous les composants qui sont dans la formulation d’un produit cosmétique.  Par exemple : cela ne s’applique pas à l’eau qui est un élément majeur dans la fabrication de tous produits cosmétiques.
Pour autant, les produits bios sont soumis aux mêmes exigences et contrôles de sécurité que les autres cosmétiques.
Mais attention aux « produits fait maison », qui n’ont eux, aucune restriction en terme de sécurité. Le bio ne certifie en rien l’absence d’effets indésirables

HORLOGE FAUX VRAI


Testé en laboratoire
Là encore, les produits qui le mentionnent ont effectivement été testés en laboratoire. D’ailleurs, la loi impose un test pour que chaque produit cosmétique mis sur le marché ne comporte aucun risque pour la santé humaine.
La mention « testé en laboratoire » se veut plutôt une garantie de l’efficacité du produit. La plupart des testeurs, qui sont des gens comme vous et moi payés par le laboratoire, approuvent bien souvent le produit, même s’ils ne sont pas convaincus.
Il ne faut pas oublier non plus les petites erreurs non intentionnelles qu’ils font pendant leurs tests : les oublis, l’utilisation d’une quantité trop faible ou à l’inverse trop forte du produit, l’application sur une peau non nettoyée, etc.
Les conditions d’utilisations particulières ne permettent pas d’obtenir de résultats vraiment fiables.
C’est le cas des tests des produits solaires qui pour avoir valeur de résultat doivent être appliqués a raison 2 mg par cm2 de peau de crème ce qui correspond à un tube entier de 50 g pour le corps entier
Vous vous imaginez sur la plage déguisée en gaufre à la chantilly ? Et cependant pour la plupart ce sont vraiment des tests en laboratoire et non pas sur des testeurs privés ceux là*

Les parabènes, des conservateurs très controversés
Utilisés comme conservateurs de synthèse en cosmétique mais aussi dans l’alimentation et les médicaments, les parabens sont toujours aussi controversés et continuent à effrayer les consommateurs.
Les parabènes ont la réputation d’avoir un pouvoir allergisant, susceptible de provoquer des allergies de contact ; leur exploitation dans les produits cosmétiques est ainsi réglementée par une directive depuis 1976.
En outre, les parabènes sont suspectés de perturber les systèmes endocrinien et de la reproduction. Trouver des alternatives non nuisibles est plus que nécessaire.
Pour « rassurer » les consommateurs, et surtout pour continuer à vendre leurs cosmétiques, les marques se sont mises à étiqueter tous les flacons de gels douche, shampoings et autres crèmes hydratantes « 0% parabens ».
Sachant que tous les produits cosmétiques contenant une phase aqueuse (crèmes, laits, lotions, gels…) sont très sensibles aux bactéries et champignons, les ingrédients bactéricides et fongicides sont essentiels à une bonne conservation.
Alors par quoi remplacer ces fameux parabènes ?

Remplacer les parabènes par du benzyl alcool DHA
Le benzyl alcool DHA, que l’on trouve sous les dénominations commerciales Cosgard ou encore Geogard 221, est un conservateur à large spectre composé d’alcool benzylique, d’acide déhydroacétique et d’eau.
Il empêche le développement de bactéries, levures et moisissures dans les produits cosmétiques contenant de l’eau.
Il apparaît sous la dénomination Benzyl alcool, dehydroacetic acid, aqua. Malgré un nom qui sonne très chimique et le fait qu’il soit synthétique, le benzyl alcool DHA est éco certifié.
Il est même classé parmi les matières premières « écologiquement correctes » selon les normes de l’Union Européenne.
On le retrouve donc dans certains cosmétiques bio, et il est largement plébiscité par les inconditionnel(le)s des cosmétiques maisons, notamment parce qu’il est économique et facile d’utilisation.

Testé par les dermatologues
Avec cette mention, on joue sur le flou artistique !
Tout produit mis sur le marché en Europe doit en effet passer des tests.
Il en va de même pour les cosmétiques bien entendu. « Testé dermatologiquement « ou par les dermatologues signifie que des tests ont été effectivement réalisés sous le contrôle d’un dermatologue, chez des volontaires de tout type de peau.
On utilise classiquement des « patch-tests » contenant le produit et on note les signes cliniques (érythèmes, sécheresses, rugosités…) pour définir les critères d’acceptabilité du produit, la tolérance et son efficacité. Pour autant, le fait que le dermatologue ait testé le produit n’induit pas forcément qu’il l’ait approuvé ! Parfois même, il ne fait que superviser de plus ou moins loin ladite étude…

Efficacité prouvée
Mais encore ? A quel niveau ? Pour quel effet ? Comment obtient-on cette preuve ? On ne peut être plus vague avec une mention pareille !
Le produit cosmétique a été testé, sans aucun doute, que ce soit in vitro ou sur des volontaires. En revanche, on n’en sait pas plus sur le degré d’efficacité. L’allégation est souvent utilisée par les publicitaires dans de nombreux domaines, et n’a, jusqu’à présent, pas donné lieu à quelque contentieux.

Naturel ou Origine Naturelle
Les termes « Naturel » ou « Origine naturelle » estampillés sur un produit cosmétique n’ont aucune valeur réglementaire. Ils indiquent tout simplement qu’une partie (très infime) des ingrédients est naturelle. En revanche, les autres ingrédients (presque la totalité du produit) sont issus de la pétrochimie !
Rappelez-vous que l’étiquette d’un produit cosmétique mentionne la liste des ingrédients par ordre décroissant. Ainsi, le premier ingrédient représente la portion la plus importante du produit. Regardez avec attention les 4 ou 5 premiers ingrédients qui constituent en général la quasi-totalité du produit.

Emballage recyclable
Oui, c’est sûr qu’avec les tonnes de déchets qu’on jette à la poubelle, on se doit de privilégier les emballages recyclables ! Pour autant, ces contenants écolo ne garantissent en rien que le produit contenu est lui aussi écologique.

 « Botox- like, filler- like, peeling-like etc. »
Le marché de la chirurgie esthétique étant florissant, les marques de cosmétiques hauts de gamme essaient d’avoir leur part du gâteau ! C’est ainsi que des crèmes aux autres lotions anti-âge deviennent « Botox-like » par exemple, en référence à la fameuse toxine botulique que tout le monde connaît sous le nom de Botox.
Mais qui, faut-il le rappeler, n’aura d’effet que si elle est directement injectée sous la peau par le chirurgien et pas simplement étalée sur le visage…
L’argument paraît solide si on s’en réfère au succès de certaines crèmes antirides telles que Time-Filler® des Laboratoires Filorga qui contient « un tri peptide Botox-like qui limite les contractions musculaires et décrispe la peau, pour un visage rajeuni. » En plus, son « actif peeling-like lisse les micro-reliefs » !

J’ESPÈRE POUR VOUS QUE MAINTENANT LA BRUME VA SE LEVER POUR LAISSER PLACE A UN ÉCLAIRCISSEMENT ……..